Festival 2021 : 16, 17, 18 Juillet

FESTIVAL
TOUT EST MUSIQUE

Chaque année, durant l'été, le Château rassemble pendant trois jours musiciens, danseurs et public autour d'une programmation éclectique et surprenante.

Le Festival « Tout est Musique » du château de la Rivoire a été crée en 2018 pour remercier tous ceux (Etat, Département de l’Ardèche, Région Auvergne Rhône Alpes) qui ont contribué par leur aide à sauver le château !

Il se devait donc d’être d’une grande qualité artistique, ouvert à tous et à toutes les musiques.

Son directeur artistique, Hélios Azoulay, a su mieux que quiconque répondre à ces exigences !

Contact festival : festival@chateaudelarivoire.com

FESTIVAL 

16-17-18 Juillet 2021 

3ème édition 

 

 

CHÂTEAU DE LA RIVOIRE 

 

Directeur Artistique - Hélios Azoulay 

Laurent Epstein (arr. Hélios Azoulay).jp

Vendredi 16 juillet 

20 heures 

 

JAZZ 

 

« D’alphabet funambule » 

Les jazzmen ont l’art de malmener les tubes, qu’ils appellent des « standards ». Vous savez ?... C’est lorsque vous ne reconnaissez pas un morceau que vous reconnaissez…

 

Cette tradition de l’irrespect n’a jamais été mieux servie que par l’extravagance étourdissante du génial duo Epstein-Azoulay.

Ensemble, ils s’emparent de George Gershwin, Kurt Weill ou encore Serge Gainsbourg, pour les déjouer, en renouveler les charmes, les éclats, les audaces. 

Et ceux qui connaissent ces sublimes interprètes savent à quel point leur éblouissante folie musicale est contagieuse, et qu’elle est la promesse de la plus belle ouverture des réouvertures ! 

 

 

Laurent Epstein (piano) - Hélios Azoulay (clarinette) 

 

[durée 1h30] 

 

Samedi 17 juillet  

18h30 

 

MUSIQUE CLASSIQUE 

 

« La vie qui tombe en rêve » 

Hélios Azoulay & l'Ensemble de Musique I

Hélios Azoulay & l’Ensemble de Musique Incidentale questionnent les frontières de cette musique qu’on appelle si injustement « classique », révélant un répertoire de raretés, de fragilités musicales bouleversantes. Et il n’y a pas plus bel écrin pour les faire entendre que le Château de La Rivoire.

 

Le temps d’un extravagant concert en forme de cabinet de curiosités, une collection de subtils chefs-d’œuvre de Hyacinthe Jadin, Heinrich Biber, Jean-Sébastien Bach ou Erik Satie, vous emmèneront loin sur la route des sons.  

 

Hélios Azoulay & l’Ensemble de Musique Incidentale 

avec Marielle Rubens, Teona Kharadze, Baptiste Vay, Anne Mousserion 

(mezzo-soprano, piano, clarinette, trio à cordes) 

 

[durée 1 heure] 

Shakuhachi (arr. Hélios Azoulay).jpg

Samedi 17 juillet  

20 heures 

 

MUSIQUE JAPONAISE 

 

 

« Bouche bée d’aurore »

Il n’existe sans doute pas d’instrument plus intimement lié à la quête spirituelle, au zen, que le Shakuhachi, humble flûte en bambou.  

C’est à 33 ans, à la faveur d’un voyage au Japon, qu’il découvre sa voie. Aujourd’hui, après plusieurs décennies d’étude auprès des plus grands, il est reconnu par les japonais comme un « Grand Maître » (Dai Shihan) et surnommé « Souffle de Sagesse » (Sei Soku).  

Pour ce concert unique, la musique traditionnelle japonaise s’unit, en poésie, à la musique d’Hélios Azoulay & l’Ensemble de Musique Incidentale.  

 

Daniel Seisoku Lifermann 聖息 Dai Shihan 

(shakuhachi) 

Hélios Azoulay & l’Ensemble de Musique Incidentale 

avec Teona Kharadze, Laura Daniel-Dugué, Baptiste Vay, Anne Mousserion 

(Suprême Clairon, clarinette, quatuor à cordes) 

 

[durée 1h30] 

Dimanche 18 juillet 

17h30 

 

MUSIQUE CLASSIQUE 

 

« La musique ne recule pas »

Le Quatuor à cordes (deux violons, un alto, un violoncelle) est une des formations les plus pures de la musique de chambre. Un répertoire où ni les interprètes, ni les compositeurs ne peuvent se dissimuler. Où désarmée des effets qu’offre habituellement l’orchestre, à nue, l’âme du compositeur se confie avec une proximité bouleversante.  

Ainsi, dans une hypnose en forme de concert, se feront entendre les œuvres les plus belles de Joseph Haydn, Philip Glass, Arvo Pärt et Hélios Azoulay.  

 

Ensemble de Musique Incidentale 

avec Teona Kharadze, Laura Daniel-Dugué, Baptiste Vay, Anne Mousserion 

 

[durée 1 heure] 

Hélios Azoulay (Le ramasseur de temps -
Karine Gonzales (arr. Hélios Azoulay).jp

Dimanche 18 juillet 

19 heures 

 

FLAMENCO 

Musique & Danse 

 

 

 

« Sept fois le feu réinventé » 

La danseuse Karine Gonzales se produit dans le monde entier, et sublime le Flamenco, et tourne jusqu’au vertige avec les musiciens soufis ! Artiste infatigable, on la retrouve dans les films de Tony Gatlif, en concert avec Didier Lockwood, ou sur scène avec le chorégraphe Shahrokh Meshkin Ghalam, toujours en quête. 

A ses côtés, le guitariste et virtuose Andalou Luis Davila Oria et l’inclassable clarinettiste Hélios Azoulay. 

Un trio d’âmes pur-sang pour un concert exceptionnel réservé à celles et ceux qui ne craignent pas de marcher sur les braises du Flamenco. 

 

Karine Gonzales (danse) - Luis Davila Oria (guitare) - Hélios Azoulay (clarinette) 

 

[durée 1h30]